Valentin Gendrot, dans la peau d’un bleu. Par Antoine Mahut.

Dans Flic, le journaliste infiltre le commissariat du 19e arrondissement parisien et dénonce à la fois les mauvaises conditions de travail des policiers et les violences policières.

Infiltrer la police. C’est le défi que s’est lancé Valentin Gendrot, journaliste indépendant de 32 ans, en mars 2017. Intrigué par une manifestation de policiers dénonçant leurs conditions de travail quelques mois auparavant, le jeune reporter souhaite voir par lui même…

Lire la suite de l’article sur le site Infosparisiennes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s